Diner en soutien de l’action de l’Institut et de la Fondation Pasteur [en]

Le Consul général Christophe Lemoine a organisé un dîner privé à la résidence de France le 14 juin 2017 à l’occasion de la visite du Professeur Christian Bréchot, Président de l’Institut Pasteur de Paris et de la Fondation Pasteur (New York).



Rayonnant avec son réseau international de 33 instituts dans 26 pays, l’Institut Pasteur, qui célèbre son 130ème anniversaire, fait partie des 10 premières institutions de recherche scientifique au niveau mondial. L’Institut Pasteur, récipiendaire de 10 prix Nobel, est une organisation à but non lucratif, qui finance la recherche médicale, le traitement des maladies, l’enseignement et des actions de santé publique.

A ce dîner étaient présents des personnalités de l’écosystème américain scientifique, industriel et culturel et des philanthropes venus rencontrer et échanger avec Christian Bréchot et le Dr. Lawrence Ayong de l’Institut Pasteur du Cameroun. Parmi elles : Patrick et Michele Soon-Chiong (Chan Soon-Shiong Family Foundation qui a déjà contribué au financement du « Pasteur Global Health Genomics Center » à hauteur de 1 million d’euros en 2015), des personnalités du milieu du cinéma et de la télévision (Mark Burnett [MGM Television], Roma Downey [Lightworkers media], étaient également présents Ted Richane [Vulcan Productions, co-producteur de Unseen Enemy]), Mark Smolinski [Médecin en chef, Global Health Threats], , Jennifer Olsen (Manager, Pandemics, Skoll Global Threats), actrice et chanteuse Nita Whitaker, et du monde de l’art, Vladimir Kush. . Les dirigeants du secteur de la biotechnologie Alex Dickinson [Chromacode], David-Alexandre Gros [Neurocrin] et François Maisonrouge [Evercore Partners] ont également assisté à l’événement.

La soirée a été introduite par le Consul Général qui a rappelé le rôle majeur joué par l’Institut Pasteur, depuis 1891. Louis Pasteur fut en effet à l’origine du domaine de la santé mondiale en découvrant, entre autres, le vaccin contre la rage et en introduisant la stérilisation ou « pasteurisation » dans le monde. Le Pr Bréchot a poursuivi sur le même sujet et a rappelé l’action essentielle de ce réseau international dans la recherche, tout particulièrement sur les maladies infectieuses, mais aussi le cancer, le développement de vaccins, le diagnostic et les neurosciences. L’Institut Pasteur joue également un rôle de premier plan dans la sécurité sanitaire mondiale. Le Dr Bréchot a souligné l’importance du soutien philanthropique, qui représente plus d’un tiers du budget de l’Institut.

Lors de ce diner, le documentaire « Unseen Enemy » réalisé par Janet Tobias (Sierra Tango productions) en co-production avec CNN, Arte et Vulcan Productions a été présenté par Kristin Stoffels de Sierra Tango productions. Le documentaire présente des histoires sur les maladies épidémiques dans le monde. Mme Stoffels a partagé ses experiences de tournage en Afrique de l’Ouest avec le Dr J. Soka Moses, qui dirigeait une unité de traitement du virus Ebola à Monrovia, au Libéria. Elle a décrit comment l’héroïsme et la persévérance de ce docteur ont permis de sauver de nombreuses vies.. Elle a par ailleurs rappelé l’importance des programmes de formation et a félicité le personnel de santé local pour leur capacité d’intervention en première ligne contre les maladies infectieuses émergentes, ré-émergentes ou installées.

La soirée a été ensuite particulièrement marquée par l’intervention du Dr. Lawrence Ayong, chercheur à l’Institut Pasteur de Yaoundé, Cameroun, venu spécialement pour l’occasion. Il a parlé de l’importance du travail sur le terrain des Instituts Pasteur mais a rappelé qu’il restait beaucoup à faire, notamment dans la lutte contre le paludisme. Aujourd’hui, deux milliards et demi de personnes sont exposées : la maladie est endémique dans une bonne centaine de pays de la zone intertropicale. Chaque année, elle provoque entre 300 et 500 millions de cas dans le monde et autour d’un million de décès, dans 90 % des cas en Afrique. Sur ce continent, un enfant meurt du paludisme toutes les 30 secondes : la maladie y est responsable de près de 20% de la mortalité infantile.

Le dîner s’est ensuite clôturé par une dernière intervention du Consul général, citant le Général de Gaulle : "Il y a trois choses en France qui doivent toujours être soigneusement conservées et protégées ... la Tour Eiffel, le Collège de France et l’Institut Pasteur. Après le programme de ce soir, je pense que vous serez tous d’accord avec les mots du président De Gaulle. » Soulignant une dernière fois l’importance des recherches effectuées par les Instituts, dont les résultats profitent directement aux populations les plus défavorisées du monde.

Dernière modification : 07/07/2017

Haut de page