Ingauration de l’exposition "Filming the Camps : from Hollywood to Nuremberg, John Ford, Samuel Fuller, George Stevens" [en]

Dimanche 27 août a été inaugurée au Los Angeles Museum of the Holocaust l’exposition «  Filming the Camps : from Hollywood to Nuremberg : John Ford, Samuel Fuller, George Stevens  ». Imaginée, réalisée et coordonnée par le Mémorial de la Shoah (Paris), la rétrospective présente les travaux de trois réalisateurs américains, à savoir John Ford, Samuel Fuller et George Stevens. On y découvre leur expérience pendant et après la Seconde Guerre mondiale, leur confrontation aux atrocités nazies et les marques de ce vécu dans leur travail d’artistes.

Beth Kean, Directrice du LAMOTH, a ouvert l’inauguration en évoquant sa joie de présenter l’exposition à Los Angeles pour la première fois, après avoir déjà voyagé aux Etats-Unis.

Le Consulat général de France à Los Angeles, qui a accompagné le projet, était représenté par Matthieu Clouvel – Consul général adjoint – lors de l’inauguration. Il a tenu à souligner son intérêt et son honneur de prendre part au lancement de l’exposition, jugée nécessaire et importante. Il a ainsi rappelé le rôle essentiel de ces images et des espaces qui les exposent au public, dans la concrétisation du devoir de mémoire qui se doit collectif.

Samantha Fuller – fille de Samuel Fuller et réalisatrice du film « A Fuller Life » – a ensuite pris la parole pour raconter avec émotion et énergie la vie et l’œuvre de son père et garder à l’esprit que le combat pour la paix continue.

Enfin, Christian Delage (historien et conservateur de l’exposition) et Jacques Fredj (Directeur du Mémorial de la Shoah) se sont successivement exprimés pour expliquer le message et la vocation de l’exposition : comprendre le passé pour éclairer l’avenir, à l’instar du slogan du Mémorial de la Shoah, « Un rempart contre l’oubli ». Christian Delage a précisé avoir opté pour une scénographie qui permet d’appréhender les images dans leur contexte, en offrant les outils de compréhension nécessaires à leur bonne réception, notamment pour le jeune public.

L’exposition se tiendra jusqu’au 30 avril 2018 au Los Angeles Museum of the Holocaust. Plus d’informations ici.

Dernière modification : 28/08/2017

Haut de page