Le cinéma français aux Oscars 2018 [en]

Trois coproductions tricolores nommées à l’Oscar du Meilleur film en langue étrangère, Agnès Varda va repartir à Hollywood pour peut-être y glaner une nouvelle statuette en compagnie de son acolyte JR, le franco-américain Timothée Chalamet devient le plus jeune nominé dans la catégorie meilleur acteur depuis 1939, deux courts métrages d’animation français nommés. Mais aussi Bruno Delbonnel pour la photo des Heures Sombres, Alexandre Desplat pour la musique de La Forme de L’Eau. La coproduction (minoritaire) Call Me by Your Name concourt quand à elle pour 4 Oscars ! C’est ça, la France aux Oscars 2018 📽🇫🇷👏

JPEG

Long métrage - Nomination Oscar du Meilleur film :

  • Call Me by Your Name de Luca Guadagnino

Long métrage - Nomination Oscar du Meilleur acteur :

  • Timothée Chalamet pour le film Call Me by Your Name de Luca Guadagnino

Long métrage - Nomination Oscar du Meilleur film en langue étrangère :

  • L’Insulte de Ziad Doueiri
  • Faute d’amour de Andreï Zviaguintsev
  • The Square de Ruben Ostlund

Long métrage - Nomination Oscar du Meilleur scénario adapté :

  • James Ivory pour le film Call Me by Your Name de Luca Guadagnino

Long métrage - Nomination Oscar du Meilleur documentaire :

  • Visages, villages de Agnès Varda, JR

Long métrage - Nomination Oscar de la Meilleure chanson originale :

  • Call Me by Your Name de Luca Guadagnino

Court métrage - Nomination Oscar du meilleur court-métrage d’animation :

  • Negative Space de Max Porter, Ru Kuwahata
  • Garden Party de Florian Babikian, Vincent Bayoux, Victor Caire, Théophile Dufresne, Gabriel Grapperon, Lucas Navarro

Deux autres nominations, cette fois pour des films américains, renforcent encore la belle présence française à cette édition 2018 des Oscars : Bruno Delbonnel pour l’Oscar de la Meilleure photographie (Les Heures sombres, de Joe Wright), et Alexandre Desplat pour l’Oscar de la meilleure musique (La Forme de l’eau, de Guillermo Del Toro). C’est la cinquième nomination aux Oscars pour le chef opérateur (dont deux pour des films français, Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain et Un long dimanche de fiançailles), et la huitième pour le compositeur français, qui avait décroché la statuette en 2015 pour la musique de The Grand Budapest Hotel.

Sources :

Dernière modification : 24/01/2018

Haut de page